Aller au contenu principal
Référence :10790

HALES (Étienne);

Description du VENTILATEUR, par le moyen duquel on peut renouveller facilement & en grande quantité, l'air des mines, des prisons, des hôpitaux, des maisons de forces, & des vaisseaux […traduit de l'anglois, par M. P. Demours.

Charles-Nicolas Poirion Paris 1744 1 vol. In-12 de 1 f.n.ch. (faux titre) LII 277 pp. 1 f.n.ch., veau de l'époque, dos à nerfs orné, pièce de titre, tranches jaspées.

Edition originale de la traduction française, ornée de deux planches gravées repliées. L'auteur, véritable inventeur de l'aération artificielle, y démontre l'importance du renouvellement de l'air dans les lieux clos ou confinés dans un souci sanitaire et hygiénique mais aussi son utilité dans la conservation et le séchage de diverses denrées dont la poudre à canon. Il semble que son invention fut immédiatement utilisée, surtout en France, par les soins et sous la direction de Duhamel et son utillité dans l'assainissement de l'air fut souvent soulignée (Garrison & Morton n° 1596 - DSB VI-47, pas dans Bibl. Walleriana). "Ingénieur et « physiologiste », esprit universel comme nombre de ses contemporains, le savant anglais Stephen (Etienne) Hales (1677-1761) a réalisé et expérimenté de nombreuses machines dans tous les domaines industriels. Constatant que la santé des équipages contribue largement à leur bonne tenue au combat, il conçoit un modèle de machine destiné, entre autres usages, à la ventilation des navires. Dans le XVIIIe siècle humaniste, la rapidité de la diffusion des idées se constate à la brièveté du délai de traduction et de publication en France, cinq ans après l’édition originale en Angleterre. Cependant la marine royale française, après de nombreux et très sérieux essais, renoncera à ce type de machine. Mais, placée sous la même influence hygiéniste alors synonyme de progrès, les concepteurs des vaisseaux de guerre français perfectionneront les systèmes d’aération par manche et cheminée. La maquette de la frégate « Renommée », conservée au musée national de la Marine, montre cet équipement".