Référence :13546

Le MAITRE d’HOTEL Français. Traité des menus à servir à Paris, à St-Pétersbourg, à Londres et à Vienne. Nouvelle édition revue, corrigée et augmentée.

CARÊME (Antonin);

Dépot, Renouard Paris 1842 1 vol. 2 tomes en 1 vol. in-8 de XI 352 pp. et 2 ff.n.ch. 282 pp., demi-basane de l'époque, dos lisse orné de filets et frises dorés.

Seconde édition de ce traité recherché. Exemplaire orné d'un frontispice, d'un titre gravé, de 10 planches (8 de dressage de table et 2 de Buffets) et 24 menus repliés (Vicaire, p. 146 - Oberlé 187 - Bitting, p. 75). Ouvrage dédié aux frères Robert qui étaient les doyens de la "Grande Cuisine Française", précédé d'une notice sur Carême par le marquis de Cussy, le célèbre gastronome. Comme son titre l’indique : "Le Maître d’hôtel" est avant tout un recueil de menus anciens et modernes, une partie de ceux-ci sont imprimés sur des tableaux dépliants. Remarques et considération sur l’ordonnance des menus de l'ancienne cuisine. - Considération et développements sur l’ordonnance des menus de la cuisine moderne, selon les 4 saisons, pour le service des tables opulentes depuis le premier janvier jusqu’à la fin de décembre inclusivement. - Des menus servis à la russe par l’auteur à S. M. I. l’empereur Alexandre, pendant son séjour à Paris, en 1814 et 1815. - Des menus servis à S. A. R. le prince régent d'Angleterre, depuis George IV, pendant le grand voyage de la cour au pavillon de Brighton, en 1816 et 1817. - Des menus servis à Vienne à S. Excellence lord Stewart, ambassadeur extraordinaire de S. M. B. près la cour d’Autriche, en 1821; Suivis de considérations et remarques curieuses sur les productions en comestibles de Londres, Vienne et Saint-Pétersbourg, comparées à celles de la capitale de France, relativement à la cuisine; enrichi de planches représentant le service des tables et buffets pour les grandes réunions de famille et les fêtes civiles et militaires (Larousse : Dictionnaire III, p. 405). "Fondamental traité gastronomique et recueil de menus anciens et modernes dans lequel Carême propose le premier menu ordonné rompant ainsi avec la traditionnelle manière française qui consistait à présenter tous les plats à la fois". Bon exemplaire malgré des rousseurs éparses.

1,500.00 €